Profils d’équipe

James Samuel, Bureau des finances pour PACCO, Defra

Je suis expert-comptable agréé ACCA et je travaille depuis de nombreuses années à la gestion de financements européens. Comme tout comptable, j’adore les feuilles de calcul, mais mon travail consiste surtout à conseiller et à interpréter les réglementations Interreg et leur mise en application pratique.

J’ai rejoint l’Environment Agency en 2009, mais c’est en 2017 que j’ai été employé par DEFRA dans le cadre d’un transfert des services aux entreprises vers le service principal.

Mon rôle au sein de PACCo est de veiller à ce que le projet rende compte correctement de ses finances à Interreg, que les réclamations soient effectuées à temps et sans erreur, et de donner des conseils sur l’application des règles Interreg FCE à notre programme.

J’ai vécu dans le Devon la majeure partie de ma vie et je suis impatient de voir la différence que le PACCO fera dans une région du comté que je connais bien et dont je suis passionné.


Becky Price, chargée de projet pour PACCo, Agence pour l’environnement

J’ai occupé plusieurs postes de spécialiste linguistique en Angleterre, France et Italie. J’ai une grande expérience en interprétariat et traduction, ainsi qu’en éducation, en formations d’entreprise, en loisirs, en exports et en vente.

En tant que communicatrice confiante et administratrice efficace, j’aime m’assurer que des groupes divers travaillent d’une bonne manière ensemble pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

J’ai commencé à travailler à l’Agence pour l’environnement en septembre 2020 et le projet PACCo semblait tout à fait adapté à mes besoins.

Toute ma vie, j’ai été gastronome végétarienne et sportive, et j’ai toujours été partisane de l’appréciation et de la conservation de l’environnement. Je passe de nombreux week-ends à ramasser les déchets sur les plages ainsi qu’à surfer les vagues de ma plage locale dans le Devon. Je suis fière de participer au projet PACCo et de contribuer à l’héritage qu’il laissera à mes enfants dans leur lutte contre le changement climatique.


Megan Rimmer, coordinatrice de projet pour PACCo, Agence de l’environnement

J’ai grandi dans le Peak District avant de m’installer dans le Devon où j’ai rejoint la National River Autority en 1995 avant qu’elle n’intègre l’Environment Agency lors de sa fondation en 1996. Je suis ingénieure agréée en génie civil de par ma formation et j’ai passé la majorité de ma carrière à gérer des projets de construction pour l’Environment Agency, comme des défenses contre les inondations, des stations de mesure des flux maritimes, des passes à poissons, ou encore des projets de création d’habitats. J’ai toujours été intéressée par les enjeux de trouver un équilibre entre les priorités techniques et environnementales et les besoins des populations locales afin de mettre en œuvre des projets parfaitement intégrés aux communautés.

Depuis cinq ans, je dirige le projet de restauration de la basse vallée de l’Otter au sein de l’Environment Agency Je suis impatiente de m’impliquer dans le rôle de coordination du projet PACCo tout en continuer à diriger la conception détaillée du projet LORP.


Karen Baxter, Chargée de communication et d’engagement pour les projets PACCo et LORP, Defra

J’ai une formation de journalisme et j’ai passé un total de 23 ans à travailler pour des revues locales dans le Lincolnshire, le Somerset, les Cornouailles et le Staffordshire. Il y a 13 ans, j’ai transféré mes compétences vers la communication, d’abord pour une compagnie d’acheminement des eaux puis pour l’association caritative Macmillam Cancer Support où j’ai complété un large projet de communication et d’engagement dans le Staffordshire, en partenariat avec les services de santé britanniques (NHS). Je me suis ensuite dirigée vers le secteur public, avec un rôle toujours axé sur la communication et l’engagement dans le cadre d’un projet urbain mené par la commune de Stoke-on-Trent en partenariat avec plusieurs organismes publics et bénévoles.

En 2018, j’ai accepté un poste à DEFRA, au sein de l’équipe de communication des Midlands, où j’ai effectué un travail médiatique dans les secteurs de la gestion du risque d’inondation, des eaux, des terres, de la biodiversité et des déchets ainsi que pour l’organisme public Natural England. Enfin, avant de rejoindre l’équipe PACCo/LORP, j’ai travaillé à des campagnes d’engagement liées au Covid-19 lors d’un placement auprès de la division Midland-Est Angleterre du Conseil des ministres.


Kendal Archer, Chef de projet PACCo au sein du conservatoire East Devon Pebblebed Heaths Conservation Trust (EDPHCT)

Depuis six ans, je travaille à la gestion de projets environnementaux, à des postes axés sur l’engagement et principalement basés à Londres. Au cours de cette période, j’ai aussi passé une maîtrise en sciences et politiques environnementales et globalisation.

Mon expérience des thématiques environnementales est variée (de la qualité de l’air à la réduction des déchets, la consommation d’énergie et le bien-être) et j’ai contribué à des projets dont les partenaires étaient aussi divers que les publics ciblés.

En décembre 2020, j’ai rejoint l’EDPHCT pour prendre en main le projet PACCo, un travail de pionnier qui me passionnait du fait de ses implications en termes de prévention et d’adaptation aux changements climatiques, d’avantages pour la biodiversité et de relations transfrontalières, mais aussi de son approche plus naturelle envers notre relation avec la nature.


Dr. Sam Bridgewater, chef du project pour chef du projet de restauration de la basse vallée de l’Otter et du projet PACCo, Clinton Devon Estates

Il est responsable de la protection de la faune sauvage et de son habitat dans les décisions prises par le domaine. Il lui appartient notamment de superviser la gestion des principales réserves naturelles du domaine – East Devon Pebblebed Heaths et l’estuaire de l’Otter – et de conseiller la stratégie environnementale du domaine, particulièrement en ce qui concerne la comptabilité du capital naturel.

Sam a d’abord été chercheur pour le Natural History Museum et le Royal Botanic Garden Edinburgh. Ses intérêts et ses recherches concernent la description et l’interprétation des tendances de diversité végétale, la gestion des paysages et l’usage économique des plantes.

Il a publié plus de 20 thèses universitaires, deux livres, et apporté ses contributions à de nombreux autres chapitres. Il est le chargé de projet du domaine pour le programme River Otter Beaver Trial, le projet de restauration de la basse vallée de l’Otter (LORP) et l’initiative de promotion de l’adaptation aux changements côtiers (PACCo).

Carla Whitaker, Head of Project Governance and Assurance, and Communications Lead for Promoting Adaptation to Changing Coasts initiative PACCo), Clinton Devon Estates

I joined Clinton Devon Estates in 2010 after graduating from University with a BSc (Hons) in Psychology.

In 2017 I completed the Association of Project Management Qualification (APMQ) and am now the Head of Project Governance and Assurance for the Estate. I have developed and implemented a project framework for the Estate that aligns with APM methodology as well as being compatible with partner organisations. I have also achieved Green Belt Lean Six Sigma, and am currently studying for an MBA with the Open University.

In 2020 I joined the Promoting Adaption to Changing Coasts (PACCo) Partnership as the Communications Lead.

Outside of work I also love all things 1940s vintage, good home baking and dressmaking. Prior to my degree I attended the Oxford School of Drama and I occasionally contribute to amateur dramatic societies and choirs. In more recent years, theatre has taken a back seat whilst I welcomed my young family into the world.


Mike Williams, opérateur en chef du projet de restauration de la basse vallée de l’Otter et du projet PACCo au sein, de l’Environment Agency.

Mike Williams, expert environnementaliste agréé par le MCIEEM, a rejoint la National River Autority en 1990 après son emménagement dans le Devon pour y faire des études de biologie. Avant cette reconversion, il avait travaillé pour sa société de transport familiale et dans d’autres secteurs variés dont la radiographie industrielle et même la fabrication de chapeaux pour femmes, un secteur traditionnellement florissant dans sa ville natale de Luton.

Passionné de longue date par la faune sauvage et l’environnement naturel, Mike a dirigé et progressivement agrandi l’équipe de Conservation & Recreation Devon, collaborant avec tous les services de l’NRA jusqu’à sa fusion avec l’Environment Agency en 1996. Mike a étroitement participé à des projets de maintenance et de restauration des zones humides, et notamment à la gestion du niveau de l’eau autour des pâtures marécageuses et à l’encadrement du développement de déversoirs à vannes automatiques. Il a également inventé un nouveau concept de porte à marée à régulation automatique afin de permettre l’accès contrôlé des eaux de marée à l’intérieur des défenses. Il a aussi travaillé à la gestion d’espèces nuisibles et plus particulièrement à l’élimination de l’hydrocotyle flottante dans une zone humide protégée. Il a participé au développement du projet Plans d’Action pour la Biodiversité et a dirigé l’action pour la protection du dendroctone des galets de rivière.

Le travail de Mike, de plus en plus spécialisé dans la gestion des inondations et risques côtiers, le poussa éventuellement à un transfert interne vers l’équipe responsable des plans de gestion du littoral et de la stratégie de l’estuaire de l’Exe. C’est là qu’il a été mené à se concentrer sur des projets de restauration d’habitats, notamment aux environs des estuaires du Devon où il travaille depuis plus de 15 ans. Il est aujourd’hui responsable environnemental et opérateur en chef du projet de restauration de la basse vallée de l’Otter et du projet PACCo au sein de l’Environment Agency.


Lydia Burgess Gamble, chef de file du projet, Environment Agency

Je suis géographe et mon PhD concernait la restauration des zones fluviales. J’ai une grande passion pour la préservation et la restauration des environnements naturels, et plus particulièrement des habitats humides comme les fleuves, estuaires et littoraux.

Je travaille pour l’Environment Agency depuis plus de 19 ans, principalement dans la gestion du risque d’inondation. Avant de rejoindre PACCo, j’ai dirigé le développement de la base de connaissances sur la gestion des inondations naturelles. J’ai également mené un projet visant à améliorer la stratégie de compensation carbone de l’Environment Agency.

Mon environnement de prédilection est le travail collaboratif avec une grande variété d’organismes partenaires. Je suis fière d’avoir co-publié les Directives internationales de gestion des inondations naturelles, un travail d’étroite collaboration avec mes collègues aux États-Unis et aux Pays-Bas.

Je vis à Brighton avec mon époux et mon chien. J’aime les activités de plein air, et je suis passionnée d’escalade, de course à pied et de voyages. Je suis Chef de file du projet PACCo et je travaille étroitement avec Becky, Mike, Karen et Megan.


Shaun Robinson, Chef de projet principal, Agence pour l’environnement

J’ai commencé ma carrière comme officier de réglementation des déchets pour le conseil municipal. J’ai ensuite rejoint l’Environment Agency au moment de sa création, en 1996, et j’y suis depuis plus de 25 ans. J’y ai d’abord poursuivi ma mission de réglementation des déchets et de contrôle des pollutions dans le sud-est du Pays de Galles, avant d’être recruté par le siège social pour travailler au sein d’une nouvelle équipe chargée de la qualité nationale des terres, avec pour mission d’étudier et de remédier à la contamination de sites terrestres en Angleterre et au Pays de Galles dans le cadre du programme gouvernemental de Projets capitaux de terrains contaminés. J’ai aussi eu la chance de voir accepter ma candidature pour un diplôme de recherche universitaire en alternance, ce qui m’a permis de compléter un PhD sur l’évaluation des programmes et législations récemment mis en place pour le nettoyage des sites pollués en Angleterre et au Pays de Galles.

J’ai alors changé de poste afin de me concentrer sur des projets novateurs de gestion de déchets, et plus particulièrement sur la capture de méthane et de dioxyde de carbone dans le contexte du changement climatique. Cela m’a notamment permis de contribuer au projet ACUMEN, financé par l’UE et qui visait à capturer et réutiliser le méthane issu des anciens sites d’enfouissements. J’y ai acquis une expérience qui me servira dans mon rôle au sein du projet PACCo où, en tant que chef de projet, j’aurai à superviser certains modules essentiels et à assister la chef de file si besoin.


Ben Johnstone, responsable régional des risques d’inondation et des risques côtiers pour le Devon, les Cornouailles et Les Sorlingues, Agence de l’environnement

J’ai travaillé pour l’Agence pour l’environnement pendant plus de 25 ans. Je suis le sponsor du projet PACCo, également connu sous le nom de Cadre supérieur responsable dans certaines organisations, et je suis chargé de veiller à ce que les avantages du projet soient réalisés.

Je suis ingénieur civil agréé et j’ai travaillé dans la conception et l’entretien des ponts avant de me consacrer à la gestion des risques d’inondation et des risques côtiers. Au début de ma carrière, j’ai été impliqué dans toutes les parties techniques, « pratiques », de la réalisation d’un projet, de la conception à la construction en passant par le design. J’ai ensuite évolué vers la gestion de projet et la gestion de programme. La dernière partie de ma carrière s’est concentrée sur le leadership, le travail en partenariat, la stratégie et les finances.

Je m’intéresse depuis longtemps à l’adaptation au changement climatique, car nous devons commencer à travailler avec Mère Nature et non contre elle, car c’est elle qui finira par gagner ! Nous ne pouvons pas nous contenter de construire de nouvelles défenses plus élevées, nous devons nous adapter et apprendre à cohabiter avec un climat et un littoral changeants. C’est la raison d’être du PACCo.


Camille Simon, Chargée de projet – Projet territorial Vallée de la Saâne / Projet PACCo, Conservatoire du Littoral

J’ai rejoint le Conservatoire du littoral en 2018, en tant que chargée de mission territoriale, après avoir travaillé sur la gestion d’espaces agricoles et naturels. Depuis 2019, au poste de chargée de mission sur le projet territorial de la Saâne et le projet PACCo, je coordonne les différentes opérations et les partenaires techniques français dans le respect du calendrier.

Amatrice de randonnée, d’ornithologie et de nature, ces projets autour de la recomposition spatiale et de l’adaptation au changement climatique sont particulièrement intéressants. Ils sont une source de solutions pour faire face aux enjeux actuels liés à la biodiversité et aux risques naturels.


Sophie Heroult, Conservatoire du littoral

Après avoir travaillé 10 ans dans le secteur privé en tant que formatrice en bureautique et communication, j’ai rejoint le secteur public en 2000.

Au sein d’une mairie, plusieurs postes m’ont été confiés, des ressources humaines aux marchés publics en passant par le cabinet du maire, poste plus « politique ».

J’ai rejoint le Conservatoire du littoral en 2008 et, responsable de service, suis en charge des ressources humaines, de l’élaboration des documents budgétaires, de la gestion des subventions et de préparation des actes l’assemblée délibérante.


Rafaël Georges, Communications Officer, Conservatoire du littoral

I studied communication and visual design in Caen, in Normandy, where I worked for a time as a freelancer in graphics, logos, branding, illustration and web design.

I then worked for a large brand where I was responsible for communication. I supervised the communication strategy, actions to be carried out concerning security, signage, commercial offers and internal communication for the Normandy section of the brand. I joined the Conservatoire du littoral on January 1, 2022 as a communications officer for the lower Saâne valley where I am responsible for coordinating information and messages on the project.

Having grown up on the protected landing beaches of Normandy, I am more aware than ever of the ecological issues affecting our coasts and it is with pleasure that I joined the PACCo team.


Régis Leymarie, Délégué adjoint Normandie, Conservatoire du littoral

Je suis au Conservatoire du littoral depuis fin 2007. Depuis 2010, je travaille sur le sujet de l’adaptation au changement climatique. Cela avait commencé par le montage et le pilotage du projet Interreg LiCCo (Littoraux et Changements Côtiers – Living with a Changing Coast) mené avec l’Environment Agency de 2011 à 2014. Le site de la Saâne était l’un des 5 sites Français, les échanges avec les Britanniques furent fructueux. Depuis plusieurs années, je suis impliqué dans l’émergence du projet territorial de la Saâne (Quiberville, Sainte Marguerite et Longueil) en lien avec les partenaires techniques et financiers du projet (Région Normandie & Agence de l’eau Seine-Normandie).

Le projet territorial de la Saâne constitue désormais une démarche reconnue au niveau local, départemental et régional. Le territoire va passer, grâce à PACCo, à la mise en œuvre et devenir une référence sur la façade Manche.

Le Conservatoire du littoral a apporté un regard pluridisciplinaire (technique, scientifique, biodiversité, sciences sociales, paysages…) auquel je suis attaché en lien avec ma formation de géographe spécialisé sur le littoral. L’esprit de ce projet avec les Anglais dans le cadre de PACCo correspond à l’envie de poursuivre les efforts sur le changement climatique afin de démontrer que l’adaptation des territoires littoraux est possible.


Jean-François Bloc, Maire de Quiberville – Conseiller régional de Normandie

Né à Quiberville-sur-Mer, maire de cette commune depuis 1987, je suis également conseiller régional de Normandie depuis 2015. Au fil des années, j’ai pu percevoir l’évolution du trait de côte et j’ai subi comme beaucoup des habitants de la basse vallée de la Saâne les inondations de 1999 qui ont engendré de gros dégâts sur les infrastructures et certaines habitations. Depuis plus de 20 ans, je me suis investi avec les différents partenaires dans le projet de recomposition spatiale. Nous travaillons en étroite collaboration avec mes collègues de Longueil et Sainte Marguerite-sur-Mer sur le projet territorial de la basse vallée de la Saâne pour s’adapter au changement climatique et anticiper via différents aménagements pour garantir aux habitants une bonne qualité de vie et de retrouver une certaine sérénité.


Richard Merrienne, Directeur Général des Services, Communauté de Communes Terroir de Caux

Je suis le Directeur Général des Services de la Communauté de Communes Terroir de Caux depuis sa création au 1er janvier 2017, collectivités de 39 000 habitants et 100 agents.

Depuis octobre 1994, je suis au service des collectivités locales, après 4 ans de privé.

Je suis animé par une réelle envie d’entreprendre ; j’ai par ailleurs des entreprises à titre personnel qui me permettent de m’exalter encore plus et d’être de l’autre côté de la barrière public/privé, et c’est aussi un bon moyen pour faire un retour du terrain auprès des élus.

Dans le projet PACCo, je retrouve cette soif d’entreprendre, de créer, de trouver des solutions, des partenaires, tout en inscrivant le projet dans un fort intérêt environnemental, ce qui rend le projet résilient. L’extraordinaire coordination nécessaire autour de ce projet entre les deux pays et les différents partenaires est exaltante et enrichissante à titre personnel et pour nos territoires.

Amélie Boutillier, Directrice Pôle Technique & Urbanisme , Conservatoire du littoral Délégation Normandie

Suite à plusieurs expériences dans le domaine privé au sein initialement d’un bureau d’étude de maîtrise d’œuvre puis dans une grande entreprise de travaux dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, j’ai intégré la Communauté de Communes Terroir de Caux en décembre 2017 en tant que chef de service Eau et Assainissement. Je suis actuellement Directrice Générale Adjointe de toute la partie Technique de notre collectivité (Patrimoine, Environnement, Urbanisme, Assainissement, Voirie et Espaces Verts).

Disons que je suis passionnée par mon travail et par la soif de nouveau projet. Le plus gratifiant est d’être à la source de ceux-ci et surtout de bâtir un projet durable que ce soit d’un point de vue financier, technique, environnemental et toujours en pensant aux générations à venir qui utiliseront les ouvrages.

Ça a été une réelle joie, lors de l’acceptation du projet PACCo et surtout un nouveau défi ; pour ma part une première expérience avec un autre pays et un financement particulier.

Ce projet est dans toute sa splendeur un modèle de l’adaptation au changement climatique.


Anne-Sophie Diologent, Directrice Générale Adjointe du Pôle Attractivité, Communauté de Communes Terroir de Caux

Historienne de formation, plus particulièrement spécialisée dans le patrimoine bâti ancien, j’ai travaillé durant cinq ans dans ce domaine. Lors de la création de la Communauté de Communes Terroir de Caux, la chance m’a été donnée de me reconvertir en devenant responsable du service Tourisme et Développement Economique. Les prises de compétences progressives de notre collectivité et les remaniements internes ont fait que peu à peu mon service à évolué. Je suis aujourd’hui Directrice Générale Adjointe du Pôle Attractivité (Tourisme, Développement Economique, Aménagement de l’Espace, Services Publics, Développement Durable, Mobilité, Animation, Jeunesse, Sport, Culture, Social).

La pluralité des services que j’encadre, de manière directe ou indirecte, est une véritable source de motivation, de chalenge. Passionnée par mon métier, j’ai à cœur de pouvoir contribuer au développement de notre territoire, en essayant sans cesse de répondre aux attentes de la population dans le respect des problématiques qui peuvent se présenter.

D’où le privilège que j’ai de pouvoir faire partie de l’équipe PACCo, qui en est un bel exemple. Chaque partenaire, tant du côté anglais que français, s’attèle à faire prospérer son territoire avec pour trame de fond le respect de notre environnement. Il s’agit pour ma part d’une première expérience sur ce type de projet, qui plus est ayant une telle ampleur, tant en termes d’enjeux que d’exemplarité.


Thomas Drouet, Assistant to Project Manager, Conservatoire du littoral

I’m a recent graduate with a master’s degree in Geography, Regional Planning. I joined the Conservatoire du littoral in April 2021 as part of an end-of-study internship to write a story on the Cressenval marsh in the Seine estuary. In November 2021, I joined the PACCo team as an assistant project manager.

Within the PACCo project, I am in charge of writing the deliverables for the “Ecosystem Quality” work package, contributing to writing the PACCo deliverables for the “socio-economic” work package, and contributing to the creation of tools for the dissemination of the PACCo “How to Guide “. I am very happy to be part of such a project working to adapt to coastal changes.

Ben Fouqué, Ingénieur en bâtiment et génie civil

Je suis originaire de Paris et vis actuellement dans la région des Cornouailles. Je suis diplômé d’un master en Génie Civil et de la Construction de l’ESITC de Cachan. Durant mes études en école d’ingénieur, j’ai effectué plusieurs stages, travaillant sur des sites de construction pour de grande entreprises.

Après avoir obtenue mon diplôme, j’ai emménagé dans les Cornouailles, en Angleterre, où j’ai travaillé dans différentes industries. J’ai intégré l’Environment Agency en 2020 dans le cadre du Graduate programme avec pour objectif d’être agréé en génie civil. Depuis que j’ai rejoint l’Environment Agency, j’ai travaillé sur plusieurs petits projets de construction lié à la gestion des risques d’inondation.

En raison de la crise climatique, le rôle d’un ingénieur en génie civil a évolué. Nous sommes aujourd’hui confrontés à de nouveaux défis. Nous nous devons de créer et de mettre en œuvre des projets qui minimisent l’impact sur notre environnement tout en bénéficiant à notre communauté.

Je suis ravi de rejoindre le projet PACCo qui sera pour moi une expérience avec des enseignements bénéfiques pour ma carrière.